COMMENT FAIRE
DIFFÉRENTS TRAVAUX
POUR TRICOT AUX AIGUILLES

 

 

 

LE MONTAGE D'UNE BORDURE RAPPORTÉE

La bordure des devants et de l'encolure dos est rapportée.  Pour obtenir un bord bien net, il faut en rabattant les mailles, travailler le dernier rang dans le même point que celui de la bordure, et non tout à l'endroit, ce qui ferait gondoler le dernier rang de tricot.

 

 
Poser le bord de rabat des mailles sur le bord de la veste.  Le long des devants, bien suivre, en droite ligne, la même maille.  Le long du décolleté ou de l'encolure dos, appliquer la bordure toujours à la même distance des bords, pour qu'elle épouse la forme des contours à border.  Épingler aux point essentiels:  milieu de l,encolure dos, bas des devants et débuts du décolleté.  Fin bâtir la bande, en ayant soin de répartir régulièrement sa longueur sur les bords du vêtement.   Coudre la bordure à points arrière, réguliers, en laissant un espace entre chaque point Employer la même laine que celle qui a servi à tricoter le vêtement.  Au cas où cette laine serait très épaisse, la dédoubler et n'employer que la moitié des fils.  Par exemple, s'il s'agit d'une laine de 6 fils n'en utiliser que 3 pour coudre.

 

RACCORDER SANS FAIRE DE NOEUDS

Il y a 2 méthodes de raccorder les pelotes de laine sans faire de nœuds.  Avec ces méthodes, vous n'aurez pas de nœuds dans la laine, donc pas d'économie de "bouts de laine".

Le changement de pelote doit se faire au début d'un rang pour cacher le raccord dans la lisière, quitte à perdre quelques centimètres de la laine.  Même si au cours d'un rang, un nœud se présente, il faut couper la laine et faire un raccord.

 

Première méthode:

1.  Enfiler une aiguille à repriser avec la laine venant de la pelote, et la glisser sur une longueur d'environ 2 à 3 cm dans l'épaisseur du brin tenant à l'ouvrage, en la piquant loin de l'ouvrage pour la ressortir près de l'ouvrage. 2.  Tricoter 2 ou 3 mailles avec la laine double, puis continuer avec la laine simple.  Le raccord est presque invisible dans une laine moyenne.  Dans une laine plus grosse, il faut procéder d'une autre manière indiquée plus bas.

 

 

Deuxième méthode:

3.  Dédoubler chaque brin, celui de la pelote et celui de l'ouvrage, pour avoir deux moitiés de brin.  Tordre une moitié de celui de la pelote avec une moitié de celui de l'ouvrage sur 2 ou 3 cm de long pour former u n nouveau brin de la même épaisseur que celui employé.  Avec ces 2 ou 3 cm de laine tricoter quelques mailles. 4.  Passer à la laine de la pelote en laissant pendre sur l'envers les 2 brins.  Le travail terminé, enfiler une aiguille à tapisserie avec l'un puis l'autre des 2 brins laissés en attente, puis les passer à l'envers sous quelques mailles, avant de les couper, pas trop près du tricot, sinon ils ressortiraient sur l'endroit.

 

DES NOPES DANS DES CÔTES FANTAISIE

Ces côtes fantaisie forment un point double face, donc sans envers ni endroit.  Pourtant, il existe une légère différence entre l'endroit et l'envers du travail.
Ce point, sur l'endroit du travail, se présente comme suit:  1 maille lisière perlée, *1 maille mousse, 1 maille envers, 1 maille mousse, 1 maille endroit,*; et, pour la symétrie du début et de la fin du rang, le rang se termine par: 1 maille mousse, 1 maille envers, 1 maille mousse et 1 maille lisière perlée.  Tandis que, sur l'envers du travail, ce point se présente comme suit:  1 maille lisière perlée, 1 maille mousse, *1 maille endroit, 1 maille mousse, 1 maille envers, 1 maille mousse,*; et pour la symétrie du début et de la fin du rang, le rang 1 maille endroit, 1 maille mousse, 1 maille lisière perlée.  L'aspect du point est donc le même sur les deux faces.  Les nopes se font sur l'endroit du travail, toujours dans une des mailles envers, en suivant la grille à points comptés, pour l'emplacement exact de chacune d'elles.

1.  Travailler la maille envers correspondante, comme suit: *1 fs à l'endroit torse (c'est-à-dire par derrière) et tirer une longue boucle, puis, sans laisser glisser la maille envers de l'aiguille gauche.

 


2.  ...la retricoter encore 1 fois à l'endroit normalement et tirer toujours une longue boucle,*.  Répéter encore 3 fois de * à *, en allongeant toujours les boucles tirées,  Il y en a ainsi 8 serrées les unes contre les autres sur l'aiguille de droite.

 

3.   Laisser glisser de l'aiguille gauche la maille envers tricotée 8 fois, puis reporter de l'aig. droite sur l'aig. gauche les 8 boucles de la future nope, dans l'ordre où elles se trouvent.  Terminer la nope en tric. à l'endroit les 8 boucles ensemble.  Garder la nope sur l'endroit du travail.

 

4.  Pour celles qui trouveraient certaines difficultés à tricoter les 8 boucles ens. à l'end., nous leur conseillons de remplacer l'aig. de droite par un crochet de même grosseur et ensuite de glisser la m. obtenue sur l'aig. de droite, pour continuer normalement le rang.

 

DES TRESSES OU TORSADES

Un travail semblable pour un résultat différent.

Une tresse de cheveux est un assemblage de trois longues mèches entrecroisées, tandis qu'une torsade de cheveux est un assemblage de deux longues mèches tordues ensemble, en spirale.

Tresser des mailles c'est les croiser, à droite ou à gauche, par deux tiers à la fois, laissant un tiers en repos, en attendant de le croiser avec le tiers du milieu à l'opération suivante.

Torsader des mailles c'est les croiser, à droite ou à gauche, toutes à chaque fois, la moitié de droite passant devant ou derrière la moitié de gauche.

1.  Croiser à droite:
glisser les 3 premières mailles de l'aiguille de gauche, sans les travailler, sur 1 aiguille spéciale.
2.  Mettre ces mailles en attente derrière le travail en passant l'aiguille qui les porte d'avant en arrière.
3.  Tricoter à l'endroit les 3 mailles suivantes, une à une.  Elles passent devant les mailles en attente. 4.  Ramener sur le devant l'aiguille en attente et tricoter à l'endroit, une à une, les 3 mailles qu'elle porte.
5.  Croiser à gauche:
faire les mouvements 1 et 2, mais laisser en attente devant le travail.
6.  Suivre par le mouvement3, mais les mailles passent derrière; puis tricoter une à une, à l'endroit, les mailles en attente.
 
... Mailles en torsades
1. Mettre en attente, devant le travail, les 2 mailles de droite des mailles à croiser. 2. Tricoter à l'endroit les 2 mailles suivantes, puis les 2 mailles en attente, une à une, à l'endroit.

 

DES CÔTES CHEVAL 3-1

Des mailles endroit en relief sur un fond de mailles endroit.
Le relief est obtenu par des mailles glissées, sur l'endroit du travail, et tricotées normalement à l'envers, sur l'envers du travail.  Les mailles en relief sont tricotées un rang sur deux, elles se présentent donc plus allongées que celles du fond, tricotées tous les rangs.

1.  Sur l'endroit du jersey, glisser une mailles:  piquer la pointe de l'aig. droite au milieu de la 1ère m. de l'aig. gauche, de droite à gauche, comme pour la tricoter à l'envers.
   
2.  Sa la tricoter, faire glisser cette maille de l'aig. gauche sur l'aig. droite, puis tricoter à l'endroit les 3 mailles suivantes, pour arriver à la prochaine maille à glisser.
   
3.  Sur l'envers du travail, tric. toutes les mailles, normalement à l'envers, aussi bien celles qui ont été tricotées à l'endroit, que celles qui ont été glissées au rang précédent.
   
4.  Un point qui se tient bien grâce à la laine qui passe sur l'envers, devant la maille glissée sur l'endroit.

 

UN MOTIF SANS FIN SUR 4 AIGUILLES

Le travail se fait en rond.  Les motifs, en rosace ou "sans fin", sont régulièrement répétés dans le cercle.  Ils s'obtiennent par contraste de mailles endroit et de jetés formant des  jours.  La surface doit être très plate, ni froncée ni tirée.  Le rond doit être parfait.  Pour cela, bien calculer le nombre d'augmentations et les répartir très régulièrement sur le tour

La technique:  monter 8 m. et les répartir régulièrement sur 4 aiguilles (= 2 m. par aig.).  Au 1er tour, faire 8 augm. régulièrement réparties, en levant chaque fil entre 2 m. pour le tric. torse (= 16 m., soit 4 m. par aig.).  Continuer en tric. tous les tours impairs avec augm. et les tours pairs sans augm.  Aux tours pairs, il faut tric. à l'end. les augm. faites par jetés, pour qu'elles forment une m. end.  Au dernier tour, rabattre toutes les mailles, assez lâches.  Pour les motifs, il faut suivre une grille à points comptés.

1.  Pour commencer, on a monté 8 m., réparties sur 4 aig.  Puis au 1er tour, on a fait les 8 augm. expliquées précédemment.  Aux tours impairs suivants, faire 1 jeté entre chaque motif (= 8 augm. par tour)
   
2.  Aux tours pairs, ce jeté est tric. à l'endroit pour former une maille supplémentaire.
   
3.  Au 10ème tour et ts les tours pairs, tric. ens. à l'end. les 2 dernières m. de chaque motif, pour obtenir une dim. qui sera compensée par une augm. supplémentaire pour ne pas diminuer le diamètre.
   
4.  À partir du 11ème tour, et ts les tours impairs, tric. également les 2 dernières m. des motifs ens. à l'endroit.  Compenser la dim. du tour pair précédent et celle du tour impair, en faisant, dans chaque motif, 3 augm. par jeté (3 augm. - 2 dim. = 1 augm.).  Chaque motif continue ainsi à être augm. de 1 m. tous les 2 tours.

 

DES CROISILLONS

Sur 24 mailles.  Le premier croisillon se fait au 11ème rang.

1.  11ème rg:  endroit du travail:
tric. sur les 24 m. du motif:  5 m. env., 2 m. end., 2 m. env., puis prendre 1 aig. auxiliaire sans bout, de 3 mm et y glisser les 4 premières m. de l'aig. gauche, en les prenant une à une comme pour les tric. à l'env.; les placer derrière le travail.
   
2.  Tricoter alors les 2 m. suivantes, une à une à l'endroit.
   
3.  Tricoter maintenant les 2 m. env. qui sont placées à gauche sur l'aig. auxiliaire.  Glisser, une à une, ces 2 m. env., sur l'aig. gauche du travail.  Ensuite les tric., une à une, à l'envers dans l'ordre où elles se présentent.
   
4.  Tricoter alors, une à une, à l'endroit et dans l'ordre où elles se présentent, les 2 m. end. qui restent sur l'aig. auxiliaire.

Les croisillons se font, tantôt sur les 6 m. côtes du milieu, et tantôt sur les 6 m. côtes placées de part et d'autre des 2 m. env. du milieu, comme le montre cette grille.

 

DES RACCORDS PARFAITS DES RAYURES MANCHES-CORPS

Pour que les rayures de même couleur concordent et se suivent lors du montage des manches, il faut commencer les diminutions des emmanchures (du devant et du dos) et celles des manches au même rang de même couleur des rayures.

Exemple:  Si les diminutions des emmanchures dos sont commencées au 2ème rang d'une rayure à tricoter en coloris gris, il faut absolument que les diminutions des emmanchures du devant, puis celles des manches soient également commencées au 2ème rang d'une rayure en coloris moyen, quitte à ce que l'endroit indiqué dans l'explication pour y faire les diminutions soit décalé de 1 cm plus haut ou plus bas.  Bien entendu, il est préférable que ce soit plus haut.

 

DES ATTACHES SUR BORDURES REMMAILLÉES

Les photos ci-dessous expliquent comment tricoter les bordures de l'encolure et du bas des manches de certains modèles.

1.  Pour les attaches, monter avec une laine différente de celle du travail, en montage simple, pour les défaire facilement, le nombre de mailles nécessaire à la longueur des attaches.
   
2.  À la suite de ces mailles provisoires, remmailler, avec la même laine que celle du travail, le nombre de mailles nécessaire pour border le tricot.  À la fin de ce remmaillage, monter avec une laine différente, en montage simple, le nombre de mailles nécessaire à la 2ème attache, placée en vis-à-vis de la première.
   
3.  Avec la laine du travail, tric. en jersey, sur toutes les mailles, la hauteur voulue, sans tenir compte de la laine avec laquelle les mailles ont été montées ou remmaillées.  Au rang d'arrêt ne pas rabattre les mailles montées des attaches; les laisser en attente, ouvertes, sur une aiguille auxiliaire.  Rabattre seulement les mailles remmaillées au bord de l'encolure.
   
4.  Défaire la laine de couleur différente avec laquelle les mailles des attaches ont été montées pour libérer les mailles du rang de départ des attaches.  L'entre-mailles forme boucle, qu'il faut remonter en maille, sur une autre aiguille auxiliaire pour éviter que le travail ne se défasse.  Il y aura sur la 2ème aig. auxiliaire une boucle de moins que le nombre de m. gardé en attente.
Fermer en rond les attaches, en joignant les 2 bords par un point de maille:  plier la hauteur des attaches en deux au milieu et placer les 2 aiguilles face à face.  Enfiler une aig. à tapisserie (à bout arrondi) avec une aiguillée de même laine que celle du travail, pour que la couture soit invisible.  Nous avons utilisé une couleur différente, afin de mieux suivre le chemin de la laine refaisant les mailles.
   
5.  Passer l'aiguille à tapisserie dans la 1ère m. libre, à droite, de la 1ère aig. auxiliaire, de l'endroit sur l'envers, pour la ressortir, de l'envers sur l'endroit, dans la m. de la même aig. placée à gauche de la précédente.
   
6.  Descendre pour passer l'aiguille à tapisserie dans la 1ère m. libre, à droite des m. en attente, de l'endroit sur l'envers, pour la ressortir de l'envers sur l'endroit dans la maille de la même aig. placée immédiatement à gauche de la précédente.
Reprendre au mouvement 5 en passant l'aig., de l'end. sur l'env., dans la m. d'où sort le fil, pour la ressortir, de l'env. sur l'end., dans la 1ère maille libre placée à gauche, sur l'aig. auxiliaire.  Pour le mouvement 6 procéder de même.
Continuer toujours les 2 mouvements.  Il faut que l'aiguillée de laine passe 2 fois dans chaque maille, tantôt en allant de haut en bas, tantôt en allant de bas en haut, en serpentant d'une aiguille à tricoter à l'autre pour former un rang de nouvelles mailles.

 

DES SMOCKS PAR CÔTES RESSERRÉES

Se fait sur 6 mailles:  2 m. end., 2 m. env., 2 m. end.; les 2 m. du milieu étant obligatoirement 2 m. env.; il faut 3 aiguilles de même grosseur, dont une sans bout.  Tricoter d'abord 5 rangs (ou 5 tours, selon que le travail se fait en aller et retour ou en rond), en côtes 2/2 classiques, puis, au 6ème rg, sur l'endroit du travail (ou au 6ème tour), commencer les smocks:  les 2 m. précédant les 6 m. des smocks sont obligatoirement 2 m. env.   Après les avoir tricotées, ...

1  ... glisser les 6 premières m. de l'aig. gauche sur l'aig. sans bout et les mettre en attente devant le travail pour...
2  ... les entourer avec le fil du travail:  diriger ce fil à gauche et par derrière le groupe de 6 m. mises en attente, et le passer sous l'aiguille, puis...
3  ...le ramener à droite, devant le groupe des 6 m. et le passer également sous l'aiguille, à droite.  Faire un autre tour complet avec le fil du travail, autour des 6 m. en attente, pour avoir le fil de nouveau à droite, passé sous l'aiguille sans bout.
4  Passer alors le fil sous l'aig. droite du trav., pour qu'il soit en place pour tricoter à l'endroit la 1ère m. de l'aig. en attente, puis les 5 autres m. de cette même aig., comme elles se présentent, soit:  1 m. end., 2 m. env., 2 m. end.   Continuer en tricotant les 2 premières m. de l'aig. gauche du travail, à l'envers, puis répéter les smocks sur les 6 m. côtes suivantes.  Terminer le rang par 2 m. envers.

À la suite, tric. aux 5 rgs suivants les mailles comme elles se présentent, puis, au 6ème rg, recommencer les smocks, mais en les plaçant en quinconce, c'est-à-dire en prenant les 2 m. env. séparant deux groupes de smocks précédents et les 2 m. end. placées de chaque côté de ces 2 m. envers.

 

 

Les tricots de Louise
Louise Perron :  Maître WEB
Le 23 avril 2005
Révisée le:  24 septembre 2005