LES LISIÈRES RAFFINÉES

 

 

TRICOT AUX AIGUILLES

Pour que les bords d'un tricot soient droits et nets, il faut toujours faire 1 ou 2 m. lisière.  Elles facilitent le montage des ouvrages à coudre, retiennent les points lâches susceptibles de se déformer, donnent des bordures impeccables.

 

1. Lisière perlée:
Débuter ts les rangs par 1 m. glis. en la prenant comme pour la tricoter end., et terminer ts les rgs par 1 m. end.
2. Lisière mousse:
Débuter ts les rangs par 1 m. glis. en la prenant comme pour la tric. end., 1 m. end.: terminer ts les rgs par 2 m. end.
3. Lisière chaînette:
Débuter ts les rgs end. par 1 m. glis. en la prenant comme pour la tric. end., et ts les rgs env. par 1 m. glis. en la prenant comme pour la tric. env.; terminer ts les rgs end. par 1 m. end., et ts les rgs env. par 1 m. env.
4. Lisière de soutien:
Sur l'endroit du trav., débuter ts les rgs par 1 m. gliss. end., 1 m. end., et terminer ts les rgs par 1 m. glis. en la prenant comme pour la tricoter à l'envers, 1 m. end.
Sur l'envers du travail, débuter ts les rgs par 1 m. glis. end., 1 m. env., et terminer ts les rgs par 1 m. glis. en la prenant comme pour la tric. à l'end., passer le fil derrière, tric. 1 m. end.
5 et 6. Lisière roulée:
Se fait le long de bords non cousus pour qu'ils soient très nets, dans un ouvrage au point de côtes.  Tric. sur ces bords 3 ou 4 m. de jersey end. sur l'endroit du travail
Lisière roulée (suite):
pour qu'ils roulent sur l'envers... ou 3 ou 4 m. de jersey envers pour qu'ils roulent sur l'endroit.

 

AU CROCHET

Il en est de même dans un travail fait au crochet.  Dans un travail soigné, pourquoi ne pas le raffiner avec des lisières impeccables.  Ce tableau vous montre les lisières avec une épingle piquée dans chaque maille en l'air pour que vous puissiez mieux les voir.

Pour cela, monter une chaînette du nombre de mailles nécessaire pour le travail, plus 2 m. en l'air pour tourner.  Commencer le 1er rg par 1 bride faite dans la 4ème m. chaînette comptée à partir du crochet, ce qui diminue de 1 m. le nombre obtenu à la fin du premier rang.
Exemple:  si, pour le travail, il faut 12 br., la chaînette aura donc 12 m. en l'air pour le travail, plus 2 m. en l'air pour tourner = 14 m. en l'air.  Si le 1er rg commence dans la 4ème m. en l'air comptée à partir du crochet, il y aura à la fin du rg 11 br.,
donc la 3ème m. en l'air passée à la suite des 2 m. faites pour tourner appartient au travail.  À la fin du rg, terminer par 2 m. en l'air pour tourner, plus 1 m. en l'air (donc faire 3 m. en l'air avant de tourner);  cette dernière m. en l'air vient se placer au-dessus de la 1ère bride qui se présente une fois le travail tourné, et sur laquelle rien ne se fait:  elle est passée.  Ce 2ème rg, arrivé à la fin, n'a donc plus que 10 br.; terminer alors par 1 br. faite dans la 1ère m. en l'air qui se présente à la suite de la dernière br. travaillée du rg précédent; il y a à nouveau 11 br. à la fin de ce 2ème rg.  Faire à la fin de chaque rang 3 m. en l'air pour tourner; puis, au rg suivant, passer la 1ère br., pour commencer dans la 2ème; à la fin du rg, faire 1 br. dans la 1ère m. en l'air qui se présente à la suite de la dernière br. travaillée du rg précédent.  Et ainsi de suite à tous les débuts et à toutes les fins de rangs.
Bien entendu, cette m. en l'air qui est toujours en jeu est une des mailles du travail:  il faut en tenir compte pour les augmentations ou les diminutions.

 

 

Les Tricots de Louise
Louise Perron : Maître WEB
Le 19 septembre 2003
Révisée le:  4 août 2004